# EODE PRESS OFFICE/ REVUE DE PRESSE – PRESS REVIEW – ГАЗЕТА/ NOS RESEAUX ‘RUSSOSPHERE’ ATTAQUES PAR LES MEDIAS PRO-OCCIDENTÉAUX EN CENTRAFRIQUE : ‘J’AIME POUTINE, JE DÉTESTE LA FRANCE, CAMPAGNE PRO-RUSSE EN AFRIQUE’ (LE TSUNAMI)

0
200

« Russie et Ukraine : j’aime Poutine, je déteste la France : campagne pro-russe en Afrique »

Les médias pro-français attaquent une fois de plus Luc Michel, et reprennent les diffamations de la BBC de fin 2022 …

Voir sur – See on – Смотрите дальше :
https://letsunami.net/russie-et-ukraine-jaime-poutine-je-deteste-la-france-campagne-pro-russe-en-afrique/

Extraits/
« Un vaste réseau social promouvant des idées anti-occidentales et pro-Kremlin en Afrique francophone a été découvert. Sur ce réseau appelé Rusosphère, des posts typiques accusent la France de « colonialisme » moderne, glorifient Vladimir Poutine et qualifient l’armée ukrainienne de « nazis » et de « satanistes ». Ils font également l’éloge du groupe de mercenaires russes Wagner – partageant même des informations sur le recrutement si leurs adeptes souhaitent s’inscrire. Les experts affirment qu’une telle désinformation crée une méfiance entre les pays africains et l’Occident et contribue au manque de soutien à l’Ukraine sur le continent africain »

« La « Rusosphère » se décrit comme « un réseau qui défend la Russie ». Composé de plusieurs groupes de réseaux sociaux sur diverses plateformes, il a été créé en 2021, mais a en réalité été lancé en février 2022, quelques jours seulement avant le début de l’invasion russe de l’Ukraine. Le réseau a rapidement gagné plus de 80 000 abonnés. Après le lancement de l’invasion, les médias d’État russes ont été restreints, voire interdits, sur tous les principaux réseaux sociaux. La russosphère ne l’a pas fait et est rapidement devenue active sur Facebook, YouTube et Twitter, en plus de Telegram et VK – la version russe de Facebook (…) Logically a pu connecter le réseau à un homme nommé Luc Michel. Dans le passé, Michel a travaillé à la légalisation des votes dans les territoires ukrainiens sous occupation russe et est associé à « Mercy Wagner », un groupe qui soutient le travail des mercenaires russes. »

« Admirateur de Mouammar Kadhafi et de Vladimir Poutine (…) qui envisageait un « empire euro-soviétique de Vladivostok à Dublin » uni contre l’Amérique. Sa carrière l’a conduit en Libye pour soutenir le dirigeant Mouammar Kadhafi, puis au Burundi en tant que conseiller du président controversé Pierre Nkurunziza. Tout en maintenant des liens avec la Russie, en travaillant avec « Nashi », le mouvement de jeunesse du Kremlin, et en créant un « groupe de surveillance des élections » autoproclamé, qui a déclaré les référendums illégaux organisés par Moscou en 2014 en Crimée, Donetsk et Louhansk « libres et équitables ». « Je suis stalinien », a-t-il déclaré à la BBC. « Je défends la Russie depuis les années 80. » Je pense que la Russie est la seule puissance anti-américaine en Europe. « Je suis nostalgique de l’Union soviétique. » Je veux un monde libre sans Amérique ». »

« Des réseaux sociaux à la rue :
Il est difficile d’évaluer l’impact de campagnes de désinformation spécifiques, mais en Afrique, le message pro-russe est effectivement entendu – amplifié, selon les analystes, par des influenceurs locaux soutenus par la Russie. « Le succès d’hommes comme Luc Michel a été rendu possible par sa résistance à la France. » Il puise sa force dans le mécontentement palpable sur le terrain », explique Kevin Limonière, de l’université Paris-8, professeur agrégé qui étudie les opérations d’information de Moscou en Afrique. « La désinformation russe a été l’un des facteurs de l’expulsion des forces françaises des pays du Sahel, notamment du Burkina Faso », affirme Ulf Lessing, de la Fondation Konrad Adenauer, un groupe de réflexion allemand de centre-droit. Depuis 2013, environ 5 000 soldats français ont été envoyés pour combattre les groupes jihadistes au Mali, mais aussi au Burkina Faso, au Tchad, au Niger et en Mauritanie. Beverley Oching de BBC Monitoring est du même avis : « Des drapeaux russes ont été déployés lors de manifestations au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad, en partie à cause d’opérations d’information pro-russes. » Au Burkina Faso, des manifestants ont attaqué l’ambassade de France et des appels à un rapprochement entre Ouagadougou et Moscou ont pu être entendus. Cela correspond directement aux objectifs de Luc Michel. « Je pense que la Russie doit remplacer les Français dans toute l’Afrique », a-t-il déclaré à la BBC. « Il est quasiment impossible d’estimer l’impact réel des opérations d’information », déclare Kevin Limonier. Mais une chose est sûre : de telles opérations inquiètent l’Occident.
A Paris, selon Limonier, « les diplomates et les militaires le lisent, le voient et disent : ‘Oh, mon Dieu’ ». »

* NOTE 1
Du 2 au7 février 2023, attaque massive internationale de l’OTAN contre le géopoliticien Luc Michel et ses réseaux pro-russes de la ‘Russosphère’ : plus de 50 articles en 15 langues, émissions TV, « rapports » bidons …

* NOTE 2
« Luc Michel, tsar de la propagande russe en Afrique » (Euractiv, France) et « un des plus grands propagandistes du Kremlin en Afrique » (TéléMoustique, Belqique), disent les médias de l’OTAN : “A large social network that promotes anti-Western and pro-Kremlin ideas is helping Russia expand its influence at the expense of France in some of its former colonies in Africa. Called Russosphère (Russian Sphere), typical posts accuse France of modern-day « colonialism », eulogise Vladimir Putin, and call the Ukrainian army « Nazis » (…) Experts say that such misinformation drives mistrust between African nations and the West, and contributes to a lack of support for Ukraine on the continent (…) the surprising figure behind it: a 65-year-old Belgian politician…” (BBC, 02 2023).

* NOTE 3
The Belgian (Flemish) daily newspaper De Morgen already wrote in December 2022: “Michel will now act as a geopolitical entrepreneur to enlarge the Russian sphere of influence in Africa: “a group of independent entrepreneurs, we have invented the concept of hybrid warfare. We work with Russia, but we don’t pay for security services. A hybrid war feeds on different ways: military, diplomatic and communication. I do the latter. “And then there is the Belgian, the activist Luc Michel, with whom it all started. He, together with the ideologue Jean Thiriart (…) with the organization of the elections, shaped the instruments of the reconquest of the Soviet empire and created a space, from Lisbon to Vladivostok”. Michel is delighted with the results of the last referendums in the People’s Republics of Luhansk, Donetsk,

* Lire ausi :
Esquisse de la guerre hybride. L’action de Luc Michel en tant qu’ ‘entrepreneur géopolitique indépendant’
https://www.palestine-solidarite.fr/esquisse-de-la-guerre-hybride-ix-mon-action-en-tant-qu-entrepreneur-independant/

# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS (EODE):
http://www.eode.org/
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasia.Africa/

PAS DE COMMANTAIRES