# RADIO.LUCMICHEL/ EODE GEOPOLITIQUE/ LUC MICHEL (EODE-BRUXELLES) : G20, LA DOMINATION OCIDENTALE CONTESTEE (DEBAT POUR PRESS TV)

0
236

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-eode-geopolitique-luc-michel-eode-bruxelles-g20-la-domination-ocidentale-contestee-debat-pour-press-tv-254772/

2023 09 11

G20: un «mouvement de l’avant» contre l’hégémonie occidentale (Débat) :
Le ministre russe des Affaires étrangères a estimé qu’un « mouvement de l’avant » pouvait être observé au G20, remettant en cause l’hégémonie occidentale. « La teneur de cette année était la consolidation des pays du sud », a-t-il estimé.
Sergueï Lavrov a répondu à la presse à l’issue du sommet du G20, livrant ses impressions sur une déclaration plus équilibrée et sur la volonté des pays du sud à ne pas se laisser dicter leur conduite par l’Occident.
Le diplomate russe a fait valoir que plusieurs pays membres œuvraient à la « défense de leurs intérêts », permettant ainsi d’éviter que les pays occidentaux « ukrainisent tout le débat aux dépens des pays émergents ».
Lavrov a déclaré que les pays du sud avaient une bonne compréhension « de ce qui se passe en Ukraine ».
Bernard Cornut, expert des questions politiques et Luc Michel, géopoliticien, s’expriment sur ce sujet.

G20 : L’HEGEMONIE OCCIDENTALE REMISE EN QUESTION :

le ministre russe des Affaires étrangères a estimé qu’un « mouvement de l’avant » pouvait être observé au G20, remettant en cause l’hégémonie occidentale. « La teneur de cette année était la consolidation des pays du sud », a-t-il estimé.

Sergueï Lavrov a répondu à la presse à l’issue du sommet du G20, livrant ses impressions sur une déclaration plus équilibrée et sur la volonté des pays du sud à ne pas se laisser dicter leur conduite par l’Occident.

HAMBOURG :
LES ANTI-G20 DENONCENT LES POLITIQUES DE LEURS DIRIGEANTS

Selon le quotidien allemand Die Frankfurter Allgemeine Zeitung, ils étaient des milliers de personnes à battre le pavé ce dimanche 2 juillet à Hambourg afin de condamner les politiques des dirigeants du sommet du G20 qui se tenait les 7 et 8 juillet dans cette ville portuaire d’Allemagne.

Plusieurs organisations ont appelé les gens à descendre dans la rue pendant la tenue du sommet en question.

Selon Die Frankfurter Allgemeine Zeitung, plus de 4 000 personnes se sont rassemblées dimanche dans l’après-midi devant la municipalité de Hambourg afin de protester contre la présence des dirigeants du G20.

Aux dires d’un porte-parole de la police, le nombre des contestataires ayant assisté à cette manifestation ne cessait de gonfler.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le centre-ville avant de scander des slogans hostiles à l’encontre des politiques commerciales et climatiques des dirigeants du G20.

Les contestataires portaient des pancartes sur lesquelles étaient inscrits des slogans rappelant la nécessité de préserver le climat et de lutter contre la pauvreté.

Certains organismes de protection de l’environnement et de l’agriculture, des syndicats d’ouvriers, des organisations de défense des droits de l’homme et des Églises ont participé à cette manifestation.

Il était prévu qu’une trentaine d’autres manifestations aient lieu d’ici à la fin du sommet du G20.

Plusieurs autorités allemandes ont lancé une mise en garde contre les protestataires qui entendent envahir les rues proches du sommet du G20 en les menaçant d’être sévèrement punis.

SOMMET DU G-20 A HAMBOURG :
LES ANTI-G20 BIEN DECIDES A SE FAIRE ENTENDRE

Le face-à-face entre manifestants et policiers s’est poursuivi à Hambourg. La police ne les autorisait toujours pas à établir un camp de base, ils arpentaient donc les rues de la ville et en furent chassés à coup de canon à eau.

Plus de 100 000 manifestants étaient t attendus dans les jours à venir. Et la police redoutait des affrontements à cause de la présence d’environ 8 000 extrémistes de gauche «potentiellement violents » selon le ministre allemand de l’Intérieur.

Les anti-G20, eux, entendaient camper sur n’importe quelle place ou parc de Hambourg s’ils n’étaient pas autorisés à passer la nuit dans un parc qu’ils avaient choisi. Ces derniers jours, ils furent plusieurs fois évacués de force de différents lieux…

Environ 20 000 policiers ont été déployés pour assurer la sécurité des délégations des 19 pays les plus industrialisés de la planète et de l’Union européenne, vendredi et samedi.

* RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/
* LUCMICHEL-TV
https://vk.com/lucmicheltv
* EODE
http://www.eode.org/
* EODE-TV sur YouTube
https://www.youtube.com/user/EODEtv

PAS DE COMMANTAIRES