# WEBTV-TCHAD/ QUI EST IDRISS DEBY ITNO ?

0
1666

La presse internationale a beaucoup écrit sur le Président de la République du Tchad et actuellement Président en fonction de l’Union Africaine. Mais au-delà des articles d’actualité et d’un prisme négativement orienté de certains media occidentaux, qui est vraiment Idriss Déby Itno ?

Le président tchadien Idriss Déby Itno, réélu lors du scrutin du 10 avril 2016 avec 59,92% des voix, a donc été investi pour un nouveau mandat de cinq ans ce 08 août 2016.

Né en 1952 à Berdoba, dans l’ancienne grande région du Borkou-Ennedi-Tibesti (BET, aux frontières du Niger, de la Libye et du Soudan), Idriss Déby entre à l’école française à Fada, après avoir fréquenté l’école coranique de Tiné.

Ses études le mènent ensuite au Lycée franco-arabe d’Abéché, la grande ville de l’Est, et au Lycée Jacques Moudeina de Bongor, au sud du pays.

Titulaire d’un baccalauréat scientifique, il entame sa formation militaire à l’Ecole des officiers d’active de N’Djaména (promotion 1975-1976), avant d’entrer à l’Institut aéronautique d’Amaury la Grange de Hazebruk (France).

Devenu pilote de transport, diplômé parachutiste, il retrouve le pays en pleine ébullition après les combats de février 1979.

Ses qualités militaires sont remarquées rapidement sur le terrain, ce qui lui vaut d’être désigné en 1980 chef d’état-major des Forces Armées du Nord (FAN), dirigée par Hissène Habré.

Commandant en chef de l’Armée, Déby a été également membre du Conseil de commandement des forces armées du Nord (CCFAN).

Promu au grade de colonel, il se rend en France où il suit les cours de l’Ecole Supérieure de Guerre Inter-Armées (1986-1987).

De retour au Tchad, il est nommé conseiller à la Présidence de la République chargé de la défense et de la sécurité et, en même temps, commissaire aux armées, puis à la sécurité au sein du bureau exécutif du comité central de l’Union nationale pour l’indépendance et la révolution (UNIR), l’ancien parti unique au pouvoir.

Le 1er avril 1989, en désaccord avec Habré, Déby et quelques compagnons décident de quitter N’Djaména en direction de l’est.

Le chemin est périlleux; la petite colonne doit livrer plusieurs batailles en situation d’infériorité numérique et matérielle.

Seul Déby parvient au Soudan. Les survivants créent “l’Action du 1er avril” qui s’unit à d’autres formations en lutte contre la dictature pour former, en mars 1990, le Mouvement patriotique du salut (MPS).

Au terme d’une fulgurante offensive, Déby et ses hommes renversent, le 1er décembre 1990, Habré qui se réfugie à Dakar, au Sénégal.

Président du MPS depuis sa création, Déby est porté, le 4 décembre 1990, à la présidence du Conseil d’Etat dès la victoire des forces patriotiques, puis désigné Président de la République le 28 février 1991 à l’adoption de la Charte Nationale.

Promu général de corps d’armée le 21 février 1995, il est investi président de la République le 8 août 1996 à l’issue des premières élections pluralistes au Tchad. Il sera réélu en 2001, 2006, 2011 et 2016.

Le chef de l’Etat tchadien préside aux destinées des organisations régionales et sous-régionales: la Communauté économique des Etats sahélo-saharien (CEN-SAD) et le G5 Sahel (le groupe des 5 pays sahéliens) en charge des questions sécuritaires dans le Sahel.

Le 30 janvier 2016, lors du 26ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba en Ethiopie, il est désigné par ses pairs pour assurer la présidence tournante de l’organisation panafricaine. Une première pour son pays.

Une quinzaine de chefs d’Etat et de gouvernement du continent africain ont assisté ce lundi 08 août 2016 dans la capitale tchadienne à son investiture pour un nouveau quinquennat.

(Avec Xinhua)

PAS DE COMMANTAIRES