# WEBTV-TCHAD/ LE PRESIDENT DEBY LIMOGE LES RESPONSABLES DU NORD DU PAYS

0
382

WEBTV-TCHAD/
LE PRESIDENT DEBY LIMOGE LES RESPONSABLES DU NORD DU PAYS

Des limogeages en série au Tchad dans le nord du pays, où le président est en visite depuis le début de la semaine. Idriss Déby a remplacé plusieurs hauts responsables de la région de Borkou, à la frontière avec la Libye. Ces changements interviennent au moment où le contexte sécuritaire est tendu dans cette zone.
Laxisme et laisser-aller, c’est ce qui aurait coûté leurs fonctions au gouverneur, au préfet et au commandant de la région militaire du Borkou. Ils ont été relevés par le chef de l’Etat en tournée dans la région. Le Borkou est devenu, de source locale, le lieu de tous les trafics à cause du désordre en Libye.
Idriss Déby, qui a été rejoint jeudi à Faya-Largeau par son prédécesseur, l’ancien président Goukouni Weddeye, mène depuis le début de la semaine une compagne de sensibilisation à l’endroit des notables de cette région. L’objectif est qu’ils ne se laissent pas séduire par les sirènes de la rébellion, alors que des informations font état de la reconstitution des mouvements rebelles dans le sud-libyen et au Darfour.
Courant août, une patrouille de l’armée tchadienne a été attaquée par des éléments se réclamant d’un mouvement rebelle tchadien. N’Djamena, qui a parlé dans un premier temps de trafiquants, a fini par indexer le Qatar, l’accusant de chercher à déstabiliser le Tchad en finançant des mouvements rebelles contre le régime en place.
Cette attaque a poussé les autorités à renforcer les positions dans le nord. Car c’est souvent de cette partie du pays que sont parties les rébellions qui ont plongé le Tchad dans la guerre depuis des décennies.
Une région très dépendante de la Libye
Le chef de l’Etat cherche à maitriser une région qui dépend depuis plusieurs décennies de la Lybie. Au marché de Faya-Largeau, principale ville du nord, l’essentiel des denrées alimentaires et le carburant viennent de la Libye.
Cet état de fait, qui date du règne de Mouammar Kadhafi, s’est poursuivi après sa chute. Mais depuis 2011 ce ne sont pas seulement des produits de première nécessité qui arrivent de la Libye. Les trafiquants d’armes et de drogue ont profité du désordre dans ce pays pour y accroître leurs activités.
Des groupes terroristes ont aussi pris possession de certaines parties du territoire libyen et des rebelles tchadiens aussi. Une situation qui inquiète N’Djamena qui a pris assez tôt des dispositions pour parer à toute éventualité. Mais seulement, la frontière entre les deux pays, bien qu’étroitement surveillée, reste poreuse en raison du relief assez accidenté.

_______________
# WEBTV.TCHAD
(Editée par PANAFRICOM)
WebTV webtv-tchad.com
Page officielle facebook.com/webtv.tchad
Twitter twitter.com/webtvtchad
Videos vimeo.com/webtvtchad
# SITE OFFICIEL
DE LA PRÉSIDENCE DU TCHAD
presidence.td

PAS DE COMMANTAIRES