# RESEAUX PRO-RUSSES ‘RUSSOSPHERE’/ ANATOMIE DE LA ‚RUSSOSPHERE’

0
88

2023 11 25

La ‘RUSSOSPHERE’ vue au prisme des médias de l’OTAN : attention fake news, complotisme, diffamation, médiamensonges …

Du 2 au7 février 2023, attaque massive internationale de l’OTAN contre le géopoliticien Luc Michel et ses réseaux pro-russes de la ‘Russosphère’ : plus de 100 articles en 15 langues, émissions TV, « rapports » bidons …

La DEUTSCHE WELLE BRASIL (la RFI de Berlin au Brésil, atlantiste) a attaqué une fois de plus Luc Michel, en portuguais et en anglais (dizaine de stes web, radios, vidéos tik tok …). Et reprend les diffamations de la BBC de fin 2022:

* Lire ausi :
Luc Michel répond aux médiamensonges de la BBC et de l’officine Logycally
Sur http://www.lucmichel.net/2023/02/13/luc-michels-geopolitical-daily-attaque-massive-contre-les-reseaux-pro-russes-russosphere-et-luc-michel-v-attention-fake-news-nouveau-rapport-bidon-de-lotan-et-de-l/

« Luc Michel, tsar de la propagande russe en Afrique » (Euractiv, France) et « un des plus grands propagandistes du Kremlin en Afrique » (TéléMoustique, Belqique), disent les médias de l’OTAN.

# LA ‘RUSSOSPHERE’ EN EURASIE

La BBC écrit :

« Une campagne pro-russe sur les réseaux sociaux tente d’influencer la politique en Afrique… Près d’un an après l’invasion de l’Ukraine, des militants alignés sur la Russie diffusent des messages pro-Kremlin en Afrique en utilisant un réseau coordonné en français couvrant Facebook, YouTube, Telegram et d’autres canaux en ligne. Le réseau, surnommé « Russosphère », est lié à un militant politique belge (…) qui a participé à la supervision de référendums contestés soutenus par la Russie en Crimée et dans le Donbass en 2014 (…) Le militant Luc Michel a également participé en 2021 à un effort visant à créer une « République de Détroit » séparatiste aux États-Unis, qui a suscité peu d’attention mais pourrait servir de modèle aux efforts alignés sur la Russie pour influencer la politique américaine. Il s’agit du dernier exemple en date de la manière dont les campagnes d’influence liées à la Russie capitalisent sur les divisions sociales et politiques – une continuation des tactiques utilisées par le Kremlin lors de l’élection présidentielle américaine de 2016. Et cela montre à quel point les médias sociaux restent un canal puissant pour diffuser des messages pro-russes, alors même que les grandes plateformes technologiques tentent de réprimer la manipulation et la propagande soutenue par l’État. »

# LA ‘RUSSOSHERE’ EN AFRIQUE

Le Courrier International ajoute : « “Un vaste réseau d’information pro-Kremlin qui diffuse des idées hostiles à l’Occident aide la Russie à étendre sa sphère d’influence aux dépens de la France dans certaines de ses anciennes colonies en Afrique, rapporte la BBC. »

COMMENT UN CAROLO EST DEVENU UN DES PLUS GRANDS PROPAGANDISTES DU KREMLIN EN AFRIQUE

« Une enquête montre qu’un Belge (…) est aujourd’hui un des relais principaux de la propagande russe en Afrique. Au sein de la machine propagandiste russe, un personnage se fait particulièrement remarquer. Il est Belge (…) Cet homme, c’est Luc Michel. Il apparaît ainsi comme le responsable d’un réseau à grande échelle diffusant la propagande du Kremlin, surtout en Afrique. Un petit empire de la désinformation aux actions troublantes (sic) ce Belge, vers qui tout convergeait. Il a ainsi bâti un réseau de propagande dénommé Russosphère, actif depuis février 2022, quelques jours seulement avant le début de la guerre en Ukraine. De là, il déverse ses messages sur les réseaux sociaux (Facebook, Youtube, Twitter, Telegram, etc.) »

« « Russosphère » est aujourd’hui bien utile pour le Kremlin. Plusieurs médias russes sont interdits depuis que Moscou a envahi l’Ukraine et cela permet à Moscou de contourner cet obstacle. Un des objectifs de « Russosphère » est ainsi de briser les liens entre la France et les pays africains, dans la continuité de ce que faisait déjà la Russie. Si son influence réelle est difficile à estimer avec précision, cette stratégie semble porter ses fruits. Le Mali a déjà expulsé les soldats français qui avaient pourtant aidé Bamako à se débarrasser des indépendantistes islamistes de l’Azawad. Dernièrement, après un coup d’État au Burkina Faso, les forces spéciales françaises viennent d’y être déclarées persona non grata. Au même moment, les drapeaux russes flottaient dans le pays, qu’importe que Ouagadougou doive faire face à une violence djihadiste croissante provoquant toujours plus de morts. »

« « Russopshère » connaît « un succès significatif ». « Même des bots ont pu aider au début (resic), il s’agit maintenant d’une véritable opération d’influence organique, avec une grande partie de vrais followers venus de toute l’Afrique ». »

« Proche des régimes autoritaires arabes, Luc Michel part ensuite pour la Libye de Khadafi (…) Durant les années 2010, il revient en Afrique et devient notamment conseiller du président du Burundi. À une époque où ce pays est en crise, il conseille le régime de ne pas dialoguer avec l’opposition. « Je suis devenu une référence pour le public », se vantait-il alors. S’en suit un passage en RDC, où il soutient le président congolais Joseph Kabila, et en Guinée-Équatoriale, où il fait de même avec le président au pouvoir depuis 1979 (…) tout en montrant un soutien indéfectible à Moscou. « Je pense que la Russie doit remplacer les Français dans toute l’Afrique », a-t-il déclaré à la BBC. Actuellement, ses actions sont surveillées par Paris, qui s’inquiète de son influence dans les pays sub-sahariens.

POURQUOI LES AFRICAINS BRÛLENT LE DRAPEAU FRANÇAIS ET CRIENT « VIVE POUTINE »

La DEUTSCHE WELLE BRASIL écrit :

« Peu après le coup d’État au Niger, des manifestants favorables aux militaires putschistes ont été vus en train de brûler des drapeaux français et de scander « Russie, Russie » ou « Viva Poutine » devant l’ambassade de France à Niamey. Les images ont attiré l’attention sur un développement qui n’a pas reçu l’attention qu’il mérite dans la presse occidentale : la présence et l’influence croissantes de la Russie dans plusieurs pays africains. Ces dernières années, certains pays africains ont renoncé à coopérer avec la France, qu’ils accusent d’ingérence dans les affaires intérieures, au profit de la Russie, qui leur fournit des armes, voire des céréales. Le Niger ne serait que l’exemple le plus récent, après le Mali et le Burkina Faso, d’un pays de la région du Sahel ayant subi un coup d’État après 2020 puis se tournant vers la Russie. Le Sahel est une vaste bande de territoire qui traverse horizontalement le continent africain, d’un bout à l’autre, et traverse des pays comme le Burkina Faso, le Tchad, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Nigeria, étant l’une des régions les plus pauvres du continent, ravagée par des conflits et avec une forte présence de groupes terroristes. »

« Le Niger a été une colonie française du début du XXe siècle jusqu’en 1960, date à laquelle il est devenu un pays indépendant. Elle est aujourd’hui l’un des principaux fournisseurs d’uranium des centrales nucléaires françaises, avec environ un tiers du total dans un pays où 70 % de l’électricité est produite par des réacteurs atomiques. Pour de nombreux Africains, le passé colonial pèse lourdement sur la France. À cela s’ajoute, dans la période postcoloniale, le soutien fréquent de l’Élysée aux autocrates africains. De plus, de nombreuses personnes en Afrique perçoivent le président Emmanuel Macron comme arrogant, ce qui n’améliore certainement pas l’image de la France. »

« Depuis 2013, près de 5 000 soldats français ont été déployés pour combattre les groupes jihadistes au Mali, au Burkina Faso, au Tchad, au Niger et en Mauritanie. En août 2022, plus de neuf ans après avoir été accueillis au Mali comme « sauveurs », les 2 400 soldats français ont achevé leur retrait du pays, ordonné par Macron en raison de la détérioration des relations avec la junte militaire au pouvoir à Bamako et face à une hostilité croissante. de l’opinion publique locale envers la France. Deux mois plus tard, c’était au tour des quelque 400 militaires français présents au Burkina Faso de quitter le pays. Sur le contingent initial, la France maintient 2 500 soldats dans la région, répartie entre le Tchad et le Niger, pour lutter contre les groupes terroristes armés au Sahel. Le départ des militaires français est généralement suivi d’un rapprochement avec le groupe Wagner, comme dans le cas du Mali, où la junte militaire au pouvoir à Bamako a passé un accord avec les mercenaires pour soutenir son armée. »

« Opération sur les réseaux sociaux : La Russie sait comment exploiter les sentiments anti-français en Afrique. Une récente enquête menée par la société britannique Logically a montré que les activités de désinformation généralisées sur les réseaux sociaux ont contribué à promouvoir des positions anti-occidentales et pro-russes sur le continent. Des messages typiques accusent la France de néocolonialisme, font l’éloge du président Vladimir Poutine et des mercenaires du groupe Wagner et promeuvent la désinformation bien connue sur le gouvernement ukrainien, qualifié de « nazi ».

« Le réseau, qui opère sur Facebook, YouTube et Telegram et s’appelle Russosphère, est lié à un militant politique (…) belge, Luc Michel. La Russosphère, qui se définit comme « un réseau de défense de la Russie », s’est renforcée début 2022, peu après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. »

« La plupart des opérations de Michel en Afrique promeuvent le panafricanisme et les sentiments anticolonialistes comme point de ralliement pour soutenir la thèse centrale de Michel : selon laquelle les pays africains gagneraient s’ils se distanciaient de leurs colonisateurs européens et développaient des relations solides avec la Russie (…) L’argument a du succès dans plusieurs pays africains car il repose sur des sentiments réels et largement répandus au sein de la population.
«Je pense qu’il est tout à fait raisonnable de supposer que la plupart des gens [au Nigeria] sont actuellement pro-russes», a commenté l’expert sahélien Abiol Lual Deng dans une interview à la DW. »

# DES RÉSEAUX SOCIAUX AUX RUES

La BBC écrit encore :

« Il est difficile d’évaluer l’impact de campagnes de désinformation spécifiques, mais en Afrique, le message pro-russe est entendu – amplifié, selon les analystes, par des influenceurs locaux cultivés par la Russie. « Le succès de personnes comme Luc Michel est dû à son opposition à la France. Il exploite les griefs réels sur le terrain », explique Kevin Limonier, professeur associé à l’Université de Paris-8, qui étudie les opérations d’information de Moscou en Afrique. « La désinformation russe a été un facteur contribuant à chasser les forces françaises des pays du Sahel, notamment du Burkina Faso », selon Ulf Laessing, de la Fondation Konrad Adenauer, un think tank allemand de centre-droit. »

« Depuis 2013, quelque 5 000 soldats français avaient été déployés pour combattre les groupes djihadistes militants au Mali ainsi qu’au Burkina Faso, au Tchad, au Niger et en Mauritanie. Mais l’année dernière, ils se sont retirés du Mali et s’apprêtent à quitter le Burkina Faso. Beverly Ochieng, de BBC Monitoring, partage cet avis : « Des drapeaux russes ont été brandis lors de manifestations au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad, et cela est dû en partie à des opérations d’information pro-russes ». Au Burkina Faso, des manifestants ont attaqué l’ambassade de France et ont été entendus réclamant des liens plus étroits entre Ouagadougou et Moscou. »

« Cela rejoint directement les objectifs de Luc Michel : « Je pense que la Russie doit remplacer les Français dans toute l’Afrique », a-t-il confié à la BBC. « Estimer l’impact des opérations d’information est presque impossible », affirme Kevin Limonier. Mais une chose est sûre : ces opérations inquiètent l’Occident.

À Paris, selon Limonier, « les diplomates et les militaires, ils le lisent, ils le voient et ils disent : ‘Oh mon dieu' ». »

# LA ‘RUSSOSPHERE’ PORTE AUSSI LE FER AU SEIN MEME DES USA !

RADIO-TEXAS écrit (février 2023) « une campagne pro-russe sur les médias sociaux… pour l’indépendance de Détroit ? Comment la Russie reforme les campagnes de propagande à travers le monde » (site web de la radio-tv us) :

« L’activiste politique belge qui a participé à la supervision de référendums contestés soutenus par la Russie en Crimée et dans le Donbass en 2014, (…) Le militant Luc Michel a également participé en 2021 à un effort visant à créer une « République de Détroit » séparatiste aux États-Unis, qui a suscité peu d’attention mais pourrait servir de modèle aux efforts alignés sur la Russie pour influencer la politique américaine (…) Il s’agit du dernier exemple en date de la manière dont les campagnes d’influence liées à la Russie capitalisent sur les divisions sociales et politiques – une continuation des tactiques utilisées par le Kremlin lors de l’élection présidentielle américaine de 2016. Et cela montre à quel point les médias sociaux restent un canal puissant pour diffuser des messages pro-russes, alors même que les grandes plateformes technologiques tentent de réprimer la manipulation et la propagande soutenue par l’État. « Le lien entre ces individus et des plateformes connues épousant la propagande et la désinformation extrémistes et souvent associées à la Russie, indique la possibilité que les campagnes de désinformation affiliées à l’État russe soient directement ou indirectement étendues pour cibler des communautés américaines spécifiques, en plus d’influencer les opérations en Afrique. »

« L’organisation d’observation des élections de Michel, l’Observatoire eurasien pour la démocratie et les élections, « a donné une légitimité à l’invasion élargie de l’Ukraine [en 2022], puis a supervisé un référendum sur l’indépendance aux États-Unis »,

« Une campagne pour déclarer Détroit une république indépendante : on a également identifié une campagne distincte impliquant Michel et EODE ciblant les Américains. EODE a affirmé avoir surveillé un référendum à Détroit pour tenter de créer une république séparatiste à l’intérieur des États-Unis, sans succès.
Le mouvement « République de Détroit » semble être une création de Ramzu Yunus, un Américain que le procureur de la ville de Détroit a qualifié de « vendeur d’huile de serpent » (…) Yunus et Michel sont également coprésidents de l’Organisation de paix de l’Atlantique Nord, qui prétend être une alternative à l’alliance militaire et sécuritaire de l’OTAN, axée sur « les Afro-descendants des États-Unis qui affirment leur droit à l’autodétermination et les citoyens de La fédération Russe. » (…) même si les efforts séparatistes de Yunus à Détroit équivalaient à un « spectacle étrange » qui n’a pas réussi à avoir d’impact ou d’influence, son message fait écho à ceux que Michel et les récits de la russosphère ont poussés en Afrique : des récits anticoloniaux axés sur la Il faut rompre avec l’Occident et s’aligner sur la Russie (…) on a décrit cela comme le « modèle de lance-feu » de la propagande russe : reconditionner des récits pour les utiliser encore et encore. Les efforts déployés à Détroit et dans toute l’Afrique seront probablement utilisés pour identifier et affiner les techniques qui génèrent le plus d’engagement, et qui seront réutilisées dans les campagnes futures, a-t-il déclaré. La Russie « recherche un sous-ensemble de la population mondiale qui soit réceptif à ces messages ». »

A la fin des Années ’60, le géopoliticien Jean THIRIART soutenait déja les Blacks Panters aux USA. Aujourd’hui, comme EODE et Luc Michel ont soutenu très activement l’autodétermination de la Priednestrovje (PMR) en 2006 et en 2014 de la Crimée, de Donetsk et de Lugansk, de Kharkhov et d’Odessa, nous soutenons en 2022 l’autodétermination des Républiques de Détroit et de Jackson (USA) !

Revolutionary Mindset TV écrit lui:

« Les yeux du monde « anti-impérialiste » sont désormais tournés vers Détroit, dans le Michigan, alors que l’Observatoire eurasien pour la démocratie et les élections (EODE), basé en Russie, a annoncé son soutien à l’autodétermination du peuple de Détroit. EODE a contribué à l’indépendance d’États tels que la Crimée, l’Abkhazie, la Transnistrie, le Haut-Karabakh, le Donbass et d’autres. EODE est dirigé par le politicien international Luc Michel, que le département d’État américain considère comme un outil du Kremlin et un fervent partisan de Poutine. Bien que les responsables de la politique des droits de l’homme aient fait prendre conscience du droit à l’autodétermination, la plupart des Afro-Américains ne savent pas qu’ils disposent d’un tel droit. La population afro-américaine ne sait pas qu’elle a le droit de simplement prendre le contrôle politique indépendant du territoire qu’elle occupe actuellement et de s’accorder la justice qu’elle réclame depuis des centaines d’années. Les responsables de la politique des droits de l’homme ont eu un succès minime en ralliant la population de Détroit à voter pour l’indépendance, mais ont été confrontés à une répression politique étendue. Les participants ont été battus, emprisonnés et des rassemblements pacifiques ont été bloqués alors que le gouvernement fédéral tente d’éviter une situation de « printemps arabe ». « Le gouvernement sait qu’une fois que Détroit aura obtenu son indépendance, cela s’étendra à toute l’Amérique noire », déclare Ramzu Yunus, fondateur de l’organisation Human Rights Policy Officers. Alors que les rassemblements sont violemment interrompus, l’indépendance a été déclarée et les citoyens enregistrent leur consentement en ligne sur www.detroitgov.us.

# ‘EODE’ AU COEUR DE LA ‘RUSSOSPHERE’

« Au moment où il bloquait les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Poutine en faisait venir d’autres via le Eurasian Observatory for Democracy and Elections (EODE), organisation non gouvernementale créée et administrée par (…) Luc Michel, afin de tenter de légitimer le référendum du 16 mars 2014 en Crimée ».

Luc MICHEL en a été un des acteurs, en organisant avec EODE le monitoring du Référendum d’auto-détermination de la Crimée et de Sébastopol en mars 2014, mettant en échec à la fois l’UE, l’OSCE et l’OTAN. EODE – Observatoire eurasien pour la Démocratie et les Elections – a été directement impliquée dans le référendum de Crimée. EODE était l’ONG en charge de l’organisation de la «Mission internationale de monitoring du référendum » … EODE est un Think-Tank (spécialisé dans les analyses géopolitiques et idéologiques) et une Ong présente en UE, CIS, Afrique, qui pratique un « monitoring non-aligné », non liée aux organisations occidentales et opposée à l’idéologie occidentale, avec une expérience de près de 15 ans dans toute l’Europe de l’Est. EODE est aussi spécialisées dans les « républiques auto-proclamées » (Abkhazie, Transdniestrie, Nagorny-Karabagh), où elle a effectué missions et audits, notamment pour le Référendum de 2006 en Pridnestrovie (Transdniestrie ou PMR). EODE procède de façon professionnelle (nous travaillons suivant les standards et protocoles de l’OSCE) et son travail vise à soutenir la démocratie en action …

EODE C’EST DONC NOTAMMENT LE MONITORING DU REFERENDUM DE CRIMEE :

EODE a organisé la Mission internationale de monitoring du Référendum d’auto-détermination en CRIMEE et à Sébastopol les 14-17 mars 2014, condition indispensable de sa validité et défi à l’OTAN et à l’OSCE, à qui elle a damné le pion.

LUC MICHEL & EODE : LA GEOPOLITIQUE EN ACTION

« Luc Michel, ses « nom et comptes de réseaux sociaux, figurent parmi les 5 cinq premiers influenceurs sur facebook et sur twitter, autour d’une thématique centrale, celle de la présence française en Afrique » (un magazine de France Télévisions)…

Un Rapport du Pentagone (commandé par le service de renseignement de l’US Navy) identifie 5 grands « entrepreneurs d’influence » au cœur de la guerre de l’information russe et de la diplomatie parallèle russe en Afrique, dont Yevgeny Prigozhin et Luc Michel (« Russia’s African Toolkit: Digital Influence and Entrepreneurs of Influence », de Kévin Limonier, M. Laruelle, 2021) …

« Luc Michel est omniprésent dans la ‘russosphère’ internationale », écritLe Vif-L’Express (édition belge du magazine français, dans « Russie-Belgique : Moscou avance ses pions », n° 3413, 2 au 8 décembre 2016).

# LA ‘RUSSOSPHERE’, UNE ETAPE DE « LA LONGUE MARCHE DU PCN »

Le géopoliticien Luc MICHEL est en fait le créateur d’un puissant LOBBY PRO-RUSSE en Europe et en Eurasie depuis trois décennies, mais aussi en Afrique (où il a été un précurseur) depuis les années 2013. L’influence et l’immense popularité de Poutine en Afrique s’explique par un travail de Lobbying, qui a mené à la création d’une RUSSOSPHERE AFRICAINE, qui influence la psychologie des masses populaires africaines et marginalise les élites compradores pro-occidentales. Il est au cœur de cette DIPLOMATIE PARALLELE , dont le but est de « tester le terrain là OU LA DIPLOMATIE PUBLIQUE OFFICIELLE EST FAIBLE OU LIMITEE ».

LA RECONQUÊTE DE L’EMPIRE SOVIÉTIQUE ET LA CREATION D’UN ESPACE GEOPOLITIQUE DE LISBONNE À VLADIVOSTOK »

Le quotidien belge (flamand) De Morgen écrivait en décembre 2022 : « Michel va désormais agir en entrepreneur géopolitique pour élargir la sphère d’influence russe en Afrique : « un groupe d’entrepreneurs indépendants, nous avons inventé le concept de guerre hybride. Nous travaillons avec la Russie, mais nous ne payons pas pour les services de sécurité. Une guerre hybride se nourrit de différentes manières : militaire, diplomatique et communicationnelle. Je fais ce dernier. « Et puis il y a le Belge, le militant Luc Michel, avec qui tout a commencé. Lui, avec l’idéologue Jean Thiriart (…) avec l’organisation des élections, a façonné les instruments de la reconquête de l’empire soviétique et a créé un espace, de Lisbonne à Vladivostok ». Michel se réjouit des résultats des derniers référendums dans les républiques populaires de Louhansk, Donetsk…

* Lire aussi PCN-INFOS sur « la longue marche du PCN » :
PCN : NOS RACINES IDEOLOGIQUES ET GEOPOLITIQUES (I)
http://www.lucmichel.net/2023/10/20/pcn-infos-edition-speciale-2023-pcn-nos-racines-ideologiques-et-geopolitiques-i/

* Et :
PCN : NOS RACINES IDEOLOGIQUES ET GEOPOLITIQUES (V)
http://www.lucmichel.net/2023/11/04/pcn-infos-edition-speciale-automne-2023-pcn-nos-racines-ideologiques-et-geopolitiques-v/

« Je défends la Russie depuis les années 1980 et je la considère comme la dernière force anti-américaine restante en Europe. Je me souviens de l’Union soviétique avec nostalgie. Je veux un monde libre sans Amérique », a déclaré Michel (à la BBC).

* Voir aussi :
Esquisse de la guerre hybride. L’action de Luc Michel en tant qu’ ‘entrepreneur géopolitique indépendant’
https://www.palestine-solidarite.fr/esquisse-de-la-guerre-hybride-ix-mon-action-en-tant-qu-entrepreneur-independant/

REJOIGNEZ LA ‚RUSSOSPHERE’!
* Canal Telegram https://t.me/russosphere
* Chaîne YouTube
https://www.youtube.com/RUSSOSPHERE
* Communauté VK
https://vk.com/russosphere
* Communutés Whatsapp
https://chat.whatsapp.com/CZEkGgpsNHGFBiCkhcj6bL
et
https://chat.whatsapp.com/FMlMUbZ1eyj8s1HhWpQl8c
* NOUVEAU :
Chaque jour posts « russosphére » sur le compte Instagram de Luc Michel https://www.instagram.com/lucmichel.org2/

RUSSOSPHERE 002 anatomie (2) RUSSOSPHERE 002 anatomie (3) RUSSOSPHERE 002 anatomie (4) RUSSOSPHERE 002 anatomie (5)

PAS DE COMMANTAIRES