# PANAFRICOM/ POURQUOI LES PRESIDENTS TCHADIEN ET NIGERIEN SONT A PARIS POUR REFUSER LE PROJET DE MACRON D’INSTALLER LES FRONTIERES DE LA FORTERESSE SCHENGEN AU CŒUR DE L’AFRIQUE …

0
277

Luc MICHEL pour PANAFRICOM/ 2017 08 29/

Macron a deux objectifs, pour lesquels il a été choisi par les lobbies de la Haute finance et les Réseaux d’influence des USA en France (French-American Foundation, Fondation Terra Nova, etc) :

* reprendre la main dans l’Union Européenne (Certains à Berlin et à Bruxelles, comme Mme Mogherini, s’éloignant trop de la politique atlantiste dictée à Washington)

* et devenir le bras armé de l’AFRICOM et des USA en Afrique (« le nouveau sherif de l’Afrique » selon le chef du Pentagone, le général Mattis, à Djbouti, fin avril)

* Voir sur PCN-TV/

LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):

USA ET FRANCAFRIQUE RIVAUX OU COMPLICES ?

(MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA NOUVELLE ARMEE FRANCAISE)

sur https://vimeo.com/228493598

Les projets de Macron pour la Libye, le Tchad et le Niger, mais aussi sa vision de la politique de l’UE sur l’immigration vont tous vers ce double objectif. Préserver la « forteresse Europe », imposer l’ordre occidental en Afrique et ainsi s’imposer en Europe.

C’est sur cela que les présidents du Tchad et du Niger sont venus dire leur désaccord avec les « spots immigration » (sic) (macron dit comme çà, dans le langage du marketing du grand business) que Paris, Bruxelles et Rome (qui soutient Macron et est revenue en Libye) veulent installer en Libye, au Tchad  et au Niger.

Comme sur les frontières orientales de l’Union dite « européenne », en Ukraine, en Moldavie et jadis en Turquie, il s’agit d’installer les frontières sud de la forteresse Schengen et leur contrôle hors d’Europe.

Ceux qui sur les réseaux sociaux ou Afrique Media critiquent durement (et injustement) Idriss Deby Itno, n’ont rien compris à sa venue à Paris et son refus des projets de Macron. Déjà à Rome, il y a quelques jours, le président tchadien était allé dire son refus des projets français.  …

DEBY REFUSE LES PROJETS FRANCO-AMERICAINS POUR LA LIBYE

En séjour à Rome ce 26 juillet 2017 , le Président tchadien Idriss Déby s’est rendu au bureau du parlement européen en Italie où il s’est entretenu avec Antonnio Tajani, président du parlement. L’entretien a ensuite été élargi à la délégation tchadienne. Le Président tchadien et le président du parlement européen ont abordé plusieurs sujets d’intérêts communs.

Sur la crise libyenne, le Tchad ne veut pas de négociations et plans de paix initiés en ordre dispersé. Idriss Déby l’a fait savoir au cours de son séjour en Italie, au lendemain d’une rencontre inter-libyenne  organisée sans concertation à Paris entre le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj et le général Haftar, autour du Président français, Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat tchadien a appelé à la mise en place d’un AGENDA UNIQUE POUR LA RESOLUTION DU CONFLIT LIBYEN. En effet, plusieurs acteurs sont impliqués dans la recherche d’une issue favorable à la crise libyenne, notamment l’Union Africaine, plusieurs pays européens, des dirigeants africains, des pays arabes, ou encore l’ONU.

QUE VEUT ET QUE FAIT MACRON EN LIBYE ?

En marge de la visite d’un centre d’hébergement de réfugiés à Orléans, le président français avait annoncé la création de « hotspots » (sic) en Libye « dès cet été ». Cette annonce a suscité beaucoup de polémique notamment au HRW. Pour beaucoup d’activistes des droits de l’homme, ce qui est très inquiétant, c’est cette volonté de la France de sous-traiter et d’externaliser la demande d’asile. Par ailleurs, Emmanuel Macron a invité, Fayez al-Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar, qui se disputent le contrôle de la Libye à Paris et a joué le médiateur entre les deux hommes.

Que cherche Macron en Libye ? Pourquoi a-t-il invité ces deux hommes ?

* Voir sur PCN-TV/

LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):

MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA LIBYE

sur https://vimeo.com/229477464

LA VISION DE MACRON POUR L’IMMIGRATION AFRICAINE

À l’issue du mini-sommet de lundi à Paris entre des chefs de gouvernements européens et des dirigeants africains sur la crise migratoire, le président français Emmanuel Macron a proposé d’identifier dès le Niger et le Tchad « les ressortissants qui ont droit à l’asile ».

Macron entend imposer une action de coopération et une présence militaire, entendez que ce sont les armées et les policiers de l’UE, français et italiens en tête qui seront sur le terrain africain pour y imposer l’ordre occidental de Schengen. Y compris l’organisation du retour forcé vers les pays d’orgine ! « Mais il y aura aussi une action de coopération en matière de sécurité, de justice et aussi parfois de présence militaire sur le terrain pour prévenir d’autres débordements et l’accroissement de flux vers la Libye qui viendraient gonfler des camps de migrants déjà saturés », a-t-il affirmé. Plaidant pour « la possibilité d’organiser le retour vers le pays d’origine » …

* Lire sur LLB :

http://www.jeuneafrique.com/469279/politique/crise-migratoire-emmanuel-macron-veut-identifier-les-refugies-des-le-niger-et-le-tchad

(attention Média de l’OTAN ! Lire avec esprit critique …)

# PANAFRICOM/

PANAFRIcan action and support COMmittees :

Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/

https://vimeo.com/panafricomtv

* Découvrir notre WebTv/

http://www.panafricom-tv.com/

* Voir notre Page Officielle Panafricom/

@panafricom https://www.facebook.com/panafricom/

* Aborder notre Idéologie panafricaniste/

Panafricom II – Néopanafricanisme

@Panafricom2 https://www.facebook.com/Panafricom2/

* Panafricom sur Twitter/

@Panafricom https://twitter.com/Panafricom

PAS DE COMMANTAIRES