# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ FLASH VIDEO/ DÉBAT SUR LA GUERRE DU SAHEL: LA FRANCE DOIT-ELLE ET VA-T-ELLE QUITTER LE SAHEL ?

0
52

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Flash Vidéo Géopolitique/ Geopolitical Flash Video/
2020 08 12/

Le Flash Vidéo du jour …
Le géopoliticien Luc MICHEL dans LIGNE ROUGE du 11 août 2020
sur AFRIQUE MEDIA

“Derrière l’attentat au Niger, le chaos du Sahel livré aux djihadistes (…) L’attaque de la réserve de Kouré au Niger, qui a fait huit morts dont six Français, met en lumière l’échec de l’armée française et des Etats africains à sécuriser une zone encerclée par les groupes islamistes violents (…) Paradoxe en fait révélateur : au Niger, pays deux fois plus grand que la France métropolitaine niché entre Sahara et Sahel, aucune zone n’est vraiment sûre »
– Marianne (Paris, ce 12 août).

J’ai analysé longuement sur AFRIQUE MEDIA hier matin la Guerre du Sahel perdue par la France : 120 minutes à bâtons rompus sur la guerre du Sahel, mais aussi les guerres connexes de Libye et des deux soudan, les dossier du Mali et du Niger. Après le livre retentissant de Marc-Antoine Pérouse de Montclos (1) et le débat public ouvert par l’hebdo ‘Marianne’ (2) à Paris, ce sont de grands médias, dont ‘Reuters’, l’AFP et FranceInfo’ qui posent ouvertement la question « Pourquoi le Sahel est-il une impasse pour la France ? » …

Sources :

* La Video sur AFRIQUE-MEDIA-WEBTV/
LIGNE ROUGE DU 11 08 2020 AVEC LE GEOPOLITICIEN LUC MICHEL:
LA GUERRE PERDUE DE LA FRANCE AU SAHEL.
FOCUS SUR LE MALI ET LE NIGER
sur https://vimeo.com/447410318

* La présentation d’AFRIQUE MEDIA :
GUERRE DU SAHEL – CRISE AU MALI – ATTAQUE DJIHADISTE AU NIGER
Mali : Mahmoud Dicko, figure de l’opposition, accuse la France d’ingérence dans la crise.
Depuis juin, le Mali est ébranlé par une profonde crise socio-politique. Et malgré des tentatives de médiation de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), aucune solution de sortie de crise n’a été trouvée. Pour la figure de proue de l’opposition malienne Mahmoud Dicko, dimanche, la France est en partie responsable car elle interférait dans la politique locale en apportant son soutien au Premier ministre malien Boubou Cissé, dont il réclame la démission.
Niger : huit personnes, dont six Français, tuées par des hommes armés.
Plusieurs membres d’une ONG, ainsi que leur guide et leur chauffeur nigériens, ont été tués alors qu’ils se trouvaient dans la région de la réserve des girafes de Kouré. Emmanuel Macron a dénoncé une « attaque meurtrière ».

# LE DEBAT :

« Le Niger est en effet encadré par plusieurs groupes djihadistes qui tirent profit de l’immensité désertique de son territoire et de la faiblesse de l’Etat local, incapable de conserver le contrôle à l’intérieur de ses frontières. A la frontière sud avec le Nigéria, le groupe Boko Haram est actif. A l’ouest, en bordure du Mali et de l’Algérie, et jusqu’à l’est à la frontière avec le Tchad, sévissent le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, affilié à Al-Qaïda) et l’Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS). Pour endiguer l’action de ces multiples groupes terroristes et les empêcher de s’implanter, la France a lancé deux vastes opérations militaires dans la zone du Sahel : Serval, entre janvier 2013 et juillet 2014, puis Barkhane depuis. Plus de 5.000 soldats français sont engagés pour coopérer avec les armées du G5 Sahel, lequel réunit la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad (…) Depuis, la conjonction des difficultés locales, de l’influence des mouvements islamistes et de l’actualité géopolitique mondiale (Palestine, Irak, Syrie) a servi de carburant à l’enracinement d’un tenace terreau djihadiste »
– Marianne (ce 12août 2020).

« L’insécurité au Sahel est le résultat de l’échec d’une stratégie exclusivement militaire. L’opération Serval n’a été qu’un succès ponctuel. Elle a empêché les djihadistes de fondre sur Bamako, mais les conséquences politiques ont été néfastes : les deux tiers du territoire malien ont été déstabilisés, et la présence des forces françaises a déclenché des manifestations hostiles dans la population (…) (les autochtones ont été en effet nombreux à) tirer la conclusion que les Occidentaux avaient un agenda caché et voulaient s’octroyer les ressources extractives : eau, pétrole, or, uranium »
– André Bourgeot, directeur de recherche émérite au CNRS
et spécialiste de l’Afrique saharo-sahélienne.

POURQUOI LE SAHEL EST-IL UNE IMPASSE POUR LA FRANCE ?
(FRANCEINFO & AFP, CE 11 AOÛT)

Extraits : « Depuis 2014, l’armée française s’emploie à lutter contre les mouvements jihadistes au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane. Six ans plus tard, le conflit est toujours plus complexe.
Malgré les 5 100 soldats français déployés au Sahel, l’opération Barkhane n’aura pas empêché la mort des six humanitaires français, tués dimanche 9 août dans une attaque jihadiste à Kouré, au Niger. L’armée française lutte depuis 2014 contre la menace terroriste dans cette zone grande comme l’Europe qui rassemble le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie. Elle combat aux côtés des armées locales, réunies dans ce qu’on appelle le G5 Sahel, contre les groupes jihadistes, souvent rivaux, qui pullulent dans la région : l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al-Qaïda, Boko Haram ou encore le AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique). Six ans après le début de l’opération, Emmanuel Macron a décidé en janvier de renforcer le dispositif militaire présent sur place. A l’instar des Etats-Unis en Afghanistan, la France s’est enlisée dans un conflit compliqué où elle peine à obtenir des résultats. Pourquoi cette guerre au Sahel est-elle un tel bourbier pour la France ? »

« Au début de l’opération Barkhane, en 2014, la guerre du Sahel se concentrait surtout au Mali. Elle s’est depuis étendue au Burkina Faso, au Niger et au Tchad. L’attaque terroriste perpétrée contre les humanitaires français de l’ONG Acted, dimanche au Niger, montre que les jihadistes gagnent du terrain : « Le drame de Kouré est d’autant plus préoccupant qu’il a lieu à quelques dizaines de kilomètres de Niamey, la capitale », analyse Bertrand Badie, expert en relations internationales, dans Le Parisien. La réserve de Kouré était en effet réputée « relativement sûre », contrairement au nord-est du pays, déjà contrôlé par les jihadistes. Les groupes terroristes se sont implantés dans des parcs naturels touristiques désormais infréquentables. Ils contrôlent ainsi la bande du « WAP », un ensemble territorial de 4 700 hectares composé du parc du Pendjari, du parc W et du parc d’Arly.
Les groupes jihadistes s’ancrent de plus en plus sur les territoires qu’ils contrôlent, selon Emily Estelle, de l’American Entreprise Institute (AEI). « Les groupes progressent dans leur lecture des réalités locales et commencent à proposer des formes de gouvernance », constate la chercheuse. « Ils assouvissent des besoins simples de la population », ajoute-t-elle, évoquant par exemple la gestion des droits d’exploitation des terres ou de l’usage de l’eau dans les villages. »

« la France est seule dans cette guerre (…) A côté des soldats locaux, la France est de loin le pays occidental le plus impliqué dans cette guerre. Certains Etats européens, comme le Royaume-Uni, le Danemark ou l’Espagne, fournissent un soutien logistique important à l’opération Barkhane. D’autres ont bien quelques hommes sur place : l’Allemagne a notamment envoyé quelques centaines de soldats, mais pas sur des missions de combat, et l’Estonie une cinquantaine. Mais seule la France mène une guerre au sol d’envergure. En novembre, Emmanuel Macron avait appelé les autres pays occidentaux à prêter main forte à l’opération : « Une plus grande implication des alliés serait tout à fait bénéfique », a-t-il demandé, une semaine avant un sommet de l’Otan à Londres. « C’est une guerre pour laquelle nous n’avons eu que peu de soutien de la part de nos amis européens, en particulier », estimait mardi matin sur franceinfo l’ancien ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. « J’espère donc que dans une stratégie de paix, nos amis européens pourraient nous rejoindre, puisqu’ils ne l’ont pas fait pour la bataille. Et c’est la seule chose qu’on puisse faire. Il n’y aura pas d’espoir de succès militaire dans ces conditions ». »

NOTES ET RENVOIS :

(1) Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
LA FRANCE A-T-ELLE DEJA PERDU LA GUERRE DU SAHEL CONTRE LES DJIHADISTES ?
http://www.lucmichel.net/2020/04/04/luc-michels-geopolitical-daily-la-france-a-t-elle-deja-perdu-la-guerre-du-sahel-contre-les-djihadistes/

(2) Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
LA FRANCE DOIT-ELLE RESTER AU SAHEL ? (MARIANNE)
http://www.lucmichel.net/2020/05/20/luc-michels-geopolitical-daily-la-france-doit-elle-rester-au-sahel-marianne/

Cartes :
Sahel, zone couverte par l\’opération Barkhane. En vert, la région dite des \ »trois frontières\ », particulièrement sensible.Sahel, zone couverte par l’opération Barkhane. En vert, la région dite des « trois frontières », particulièrement sensible.

# VOIR LES ANALYSES DE REFERENCE :

* GEOPOLITIQUE DU TCHAD (III) :
NDJAMENA FACE A LA GUERRE PERDUE DU SAHEL PAR LA FRANCE
sur http://www.panafricom-tv.com/2020/04/05/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-du-tchad-iii-ndjamena-face-a-la-guerre-perdue-du-sahel-par-la-france/

* Sur EODE-BOOKS/
UNE GUERRE PERDUE : LA FRANCE AU SAHEL:
http://www.lucmichel.net/2020/02/03/eode-books-revue-de-presse-une-guerre-perdue-la-france-au-sahel/

* Sur WEBTV TCHAD/ LUC MICHEL:
DE BARKHANE A TAKUBA, LA GUERRE PERDUE DE LA FRANCE AU SAHEL (‘ZOOM AFRIQUE’ DE PRESS TV, IRAN)
sur https://vimeo.com/405054376

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
(Flash Vidéo Géopolitique/
Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/

PAS DE COMMANTAIRES