# FLASH VIDEO/ LUC MICHEL SUR LE ‘ZOOM AFRIQUE’ DE PRESS TV (IRAN)/ OU EN EST REELLEMENT LA FRANCE DANS SA POLITIQUE EN AFRIQUE ET SURTOUT OU EN EST CETTE GUERRE MEDIATIQUE LANCEE PAR L’OCCIDENT EN AFRIQUE ?

0
141

2020 11 23

#PRESSTV #LUCMICHELPCN
#NEOPANAFRICANISME

* L’introduction du ZOOM AFRIQUE de ce 23 novembre sur PRESS TV :
« La France en Afrique.
L’interview du président Emmanuel Macron a décidément fait beaucoup de bruit sur le continent africain. Mais outre les propos de Macron, où en est réellement la France dans sa politique en Afrique et surtout où en est cette guerre médiatique lancée par l’Occident en Afrique ?
Analyse du géopoliticien Luc Michel.»

* L’interview du géopoliticien Luc MICHEL sur :
PARIS CONTRE-ATTAQUE EN AFRIQUE:
MACRON LANCE LA FRANAFRIQUE 3.0 !
https://vimeo.com/483282041 
(séquence LM/FRANCE VS AFRIQUE de 3’46 à 14’18)

L’ACTUALITE ANALYSEE :
« MACRON DIT QUE LA RUSSIE ET LA TURQUIE ALIMENTENT LE SENTIMENT ANTI-FRANÇAIS EN AFRIQUE’ (REUTERS)
« La Russie et la Turquie alimentent le sentiment anti-français en Afrique en jouant sur le ressentiment postcolonial », a déclaré le président français Emmanuel Macron dans une interview à Jeune Afrique, le magazine panafricain (sic) le plus lu. Macron a déclaré que « le sentiment anti-français en Afrique résulte en partie de décennies de maintien par la France d’une «relation très institutionnelle» avec l’Afrique par le biais de chefs d’État et d’entreprises, mais aussi d’une stratégie de certains dirigeants africains et en particulier de puissances étrangères telles que la Russie et la Turquie (…) Il ne faut pas être naïf sur ce sujet: beaucoup de ceux qui commentent, qui font des vidéos, qui sont présents dans les médias francophones sont payés par la Russie ou la Turquie », a déclaré Macron dans l’interview publiée ce vendredi.
La France a déployé plus de 5 000 soldats dans la région du Sahel pour y combattre les groupes islamistes dans le cadre de l’opération Barkhane. Macron a déclaré qu’il « regrettait que ses paroles sur l’islam radical aient été déformées, en grande partie par les Frères musulmans mais aussi par la Turquie, avec une capacité d’influencer l’opinion publique largement répandue, également en Afrique subsaharienne ». Le président français a déclaré qu’il « aura des décisions à prendre au sujet de Barkhane dans les mois à venir et qu’il a besoin d’une «réitération claire» de la part des pays partenaires du Sahel qu’ils veulent la France ».

Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/ 
http://www.lucmichel.net/

PAS DE COMMANTAIRES