# AFRIQUE-MEDIA-MAQGAZINE/ POURQUOI CETTE ATTAQUE DES MEDIAS OCCIDENTAUX CONTRE L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHREE ?

0
29

Luc MICHEL/ 20 04 2021/

Les armées nationales dans les pays de la Corne de l’Afrique sont dans le viseur de la campagne de déstabilisation lancée spécialement par les médias mainstream. L’armée tchadienne, éthiopienne, érythréenne, camerounaise, malienne, etc…bref tout le monde y passe. L’armée éthiopienne et érythréenne font l’objet d’une campagne assez forte des médias…

I-
LES ARMEES NATIONALES DANS LES PAYS DE LA CORNE DE L’AFRIQUE SONT DANS LE VISEUR DE LA CAMPAGNE DE DESTABILISATION LANCEE SPECIALEMENT PAR LES MEDIAS MAINSTREAM.

L’armée tchadienne, éthiopienne, érythréenne, camerounaise, malienne, etc … bref tout le monde y passe. L’armée éthiopienne et érythréenne fait l’objet d’une campagne assez forte des médias. Suite au fait que l’Éthiopie n’a pas arrêté de tenir tête et de ne pas tomber dans les pièges tendus par les Occidentaux.

APRES LA REPRISE DE LA REGION DU TIGRE PAR ADDIS ABEBA, L’ARMEE NATIONALE EST DANS LE COLLIMATEUR.

D’autant plus que pour les médias mainstream, l’Érythrée et l’Éthiopie n’ont pas le droit de coopérer afin de sécuriser leur territoire respectif, ni leur frontière ? Pourquoi l’occident, et plus particulièrement les États-Unis demandent sans cesse aux troupes érythréennes de quitter la région du Tigré ?

Pour rappel, la minorité séparatiste tigréenne avait attaqué l’aéroport d’Asmara en prétextant les liens dans le but justement de saper les relations entre Addis Abeba et Asmara, et raviver par cette occasion un vieux conflit. Mais ce fut un échec, et les militaires érythréens sont entrés dans le conflit au côté des troupes éthiopiennes mais surtout dans le but de sécuriser les frontières. Précisément ce que les troupes soudanaises avaient également fait pour empêcher les séparatistes de battre en retraite et d’utiliser les pays limitrophes à l’Éthiopie pour mettre en place leur base arrière.

IL N’Y A PAS EU DE CONDAMNATION DE LA PART DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE CONCERNANT LES NOMBREUSES EXACTIONS DES SEPARATISTES.

À entendre les médias, ils étaient sagement assis dans leur maison et soudain les troupes éthiopiennes sont arrivées et ont organisé un massacre de masse mais seulement contre la population tigréenne et il n’y aura même pas eu de conflit contre les séparatistes, qui pour rappel, étaient quand même armés et financés par Washington et Tel-Aviv. Le même Washington qui ne veut aucunement que le Grand barrage de la Renaissance se mette en route. Le même qui veut absolument monter l’Égypte et le Soudan contre l’Éthiopie.

LES SCENARIOS OCCIDENTAUX NE S’ARRETENT PAS A CELA.

Outre le fait que Washington ait demandé le retrait immédiat des troupes érythréennes de la région du Tigré, et qu’un accès total au territoire éthiopien soit donné aux ONG et à l’ONU, pour effectivement réarmer les séparatistes et relancer le conflit, certains médias déclarent maintenant que d’autres conflits de type intercommunautaire sont apparus dans le reste du territoire.

L’Éthiopie est une cible de par sa position stratégique mais également grâce au fait qu’il ne suit pas les diktats que l’axe occidental veut lui imposer, à savoir, laisser le pays aux mains des Occidentaux. Ce qui est hors de question, et les médias mainstream sont entrés dans une guerre contre les pays de la Corne de l’Afrique. L’union des pays de la Corne pourra entièrement faire capoter les plans coloniaux dans la région et même à travers tout le continent africain.

CE QUE LES USA REPROCHENT AU PREMIER MINISTRE !

Abiy Ahmed est « l’artisan d’une réconciliation spectaculaire avec l’ex-frère ennemi érythréen et père de réformes susceptibles de transformer en profondeur un pays longtemps livré à l’autoritarisme » (dixitt l’AFP). Mais surtout d’une véritable révolution géopolitique dans toute la Corne de l’Afrique, qui change toute la géopolitique de l’Afrique de l’Est, ce que méconnaissent les médias de l’OTAN.

Au pouvoir depuis avril 2018, Abiy Ahmed a initié un rapprochement au pas de charge avec l’Érythrée, ancienne province éthiopienne, et oeuvré plus généralement pour la paix dans la Corne de l’Afrique (Soudan, Sud-Soudan, Somalie).

LA PAIX AVEC L’ERYTHREE APRES 20 ANS DE GUERRE

A l’issue d’une rencontre historique le 9 juillet 2018 à Asmara, la capitale érythréenne, il a mis fin avec le président érythréen Issaias Afeworki à 20 ans d’état de guerre. Réouverture d’ambassades et de postes-frontières, rétablissement des liaisons aériennes, multiplication des rencontres: la réconciliation a été menée tambour battant.

Salué comme visionnaire et réformateur, le jeune dirigeant, un général issu d’une famille pauvre, a ainsi insufflé un certain optimisme dans une région du globe où celui-ci est une denrée rare. Son leadership « a fourni un formidable exemple aux pays d’Afrique et d’ailleurs qui cherchent à surmonter les résistances du passé et à faire passer l’intérêt de la population en premier », avait commenté en octobre 2019 le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres.

Sur le plan intérieur, M. Abiy a rompu avec l’autoritarisme de ses prédécesseurs, libéré des milliers de prisonniers politiques, créé une commission de réconciliation nationale et levé l’interdiction pesant sur certains partis politiques. L’agenda réformateur du Premier ministre lui a attiré de solides inimitiés au sein de la vieille garde de l’ancien régime, le TPLF resté au pouvoir au Tigré. M. Abiy a déjà été victime d’au moins une tentative d’assassinat et d’un putsch depuis son arrivée au pouvoir.

II-
LA REVOLUTION GEOPOLITIQUE D’ABIY AHMED : L’ETHIOPIE ET L’AXE ASMARA-ADDIS ABEBA AU CŒUR DU GRAND JEU GEOPOLITIQUE EN AFRIQUE DE L’EST

L’action géopolitique et géoéconomique spectaculaire du nouveau premier ministre éthiopien appelle beaucoup de questions. Notamment pour qui « roule » Abbiy Ahmed ? La globalisation libérale (ces réformes économiques allant dans ce sens, mais la coalition au pouvoir est sceptique par rapport au capitalisme globalisé) ? Les américains ? Les chinois (qui financent le rapprochement entre l’Ethiopie et l’Erythrée, mais aussi avec les deux soudans) ? Les russes (de retour et très présents en Erythrée et au Soudan). Et si Abbyi Ahmed travaillait tout simplement pour l’avenir de son pays …

L’ÉTHIOPIE FAIT BOUGER LES LIGNES GEOPOLITIQUES

Comme le président Poutine le rappelait au Club Valdai à Sotchi en 2014, « la diplomatie est l’empire du mensonge ». A cela s’ajoute l’instabilité mondiale (manifestée par le régime Trump en son temps ou les adeptes de la « Géopolitique de l’émotion ») et la « diplomatie de théâtre », centrée sur des opérations de communication sans lendemain (Macron en étant l’illustration caricaturale) . Les véritables changements, les pacifications et les rapprochements, et même les tournants géopolitiques (ils sont rares mais il y en a), se manifestent, eux, par des gestes et des processus concrets, qui touchent la vie même des peuples qu’ils concernent. C’est à cela que nous assistons depuis plusieurs années en Afrique de l’Est (Ethiopie, Erythrée, Soudan, Sud-Soudan), où le nouveau premier ministre éthiopien Abiy Ahmed fait bouger profondément les lignes géopolitiques.

L’EQUILIBRE DES FORCES EST-IL EN TRAIN DE CHANGER EN AFRIQUE DE L’EST DEPUIS 2018 ?

‘Geopolitical Future’ (dirigé par le géopolitologue US Georges Friedman, l’ex patron du think tank ‘Stratfor’) s’interrogeait dès juin 2018 sur les évolutions géopolitiques en Afrique de l’Est – nouveau régime en Ethiopie, paix entre les fractions de la guerre civile au Sud-Soudan, paix entre l’Ethiopie et l’Erythrée, réchauffement des relations économiques (oléoducs) entre Khartoum et Djouba -, liées à l’accession au pouvoir du premier ministre Abiy Ahmed à Addis-Abeba : « L’équilibre des forces pourrait changer en Afrique de l’Est (…) L’Éthiopie est au centre de ces accords, qui semblent tenter de régler les conflits régionaux. Il est beaucoup trop tôt pour dire si l’Ethiopie aura du succès à cet égard. Cependant, il n’est pas trop tôt pour noter la réaction de l’Éthiopie à la concurrence étrangère pour les ressources et le pouvoir dans son voisinage. C’est le contexte d’un certain nombre d’histoires apparemment déconnectées qui ont émergé de cette partie du monde la semaine, et c’est une histoire à suivre de près ».

LE TOUT S’INSCRIT DANS UN NOUVEAU « GRAND JEU » AUTOUR DE LA MER ROUGE ET DE LA CORNE DE L’AFRIQUE.

Qui rappelle celui qui opposa dans les Années 1970-80 les occidentaux et l’URSS de « Brejnev l’Africain ». Confrontation entre chinois et occidentaux pour les bases militaires à Djibouti, diplomatie secrète des monarchies du Golfe autour des ports du Yemen et de la Somalie (livrée au chaos) et ses régions sécessionnistes du Somaliland, du Puntland et du Jubalan,d (états de facto), retour des russes « sur les champs de bataille de la Guerre froide » … La grande question qui se pose est celle de savoir pour qui « roule » la nouvelle Ethiopie, devenue alliée des USA après la chute de l’URSS. Les réactions hostiles de Washington et de son allié israélien vis-à-vis du processus de paix au Sud-Soudan et de l’arrivée des Russes au Soudan en 2018 apportent un élément de réponse. La pacification régionale amorcée par Addis-Abeba, et qui va à l’encontre de la « géostratégie du chaos » et de la « somalisation » (précisément !) importée par Washington, éclairent cet élément…

Voir sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ GEOPOLITIQUE AFRICAINE :
ESQUISSE DE LA GEOPOLITIQUE DE L’AFRIQUE DE L’EST ET DE LA CORNE DE L’AFRIQUE
sur http://www.lucmichel.net/2018/07/11/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-africaine-esquisse-de-la-geopolitique-de-lafrique-de-lest-et-de-la-corne-de-lafrique/

Luc MICHEL / AVRIL 2021-04-20

_____________________________

# CHAQUE JOUR SUIVEZ ‘LUC-MICHEL-TV’ !
LA CHAÎNE DU GÉOPOLITICIEN LUC MICHEL :
Sur https://vimeo.com/lucmicheltv

Près de 6.000 Vidéos !
videos, interviews, émissions, expertises TV, podcasts
+ interventions sur AFRIQUE MEDIA, PRESS TV, PCN-TV, PARS TODAY, EODE-TV, PANAFRICOM-TV, WEMA-INFO, RADIO IRIB, RADIO ALGERIE, WEBTV-TCHAD, CENTRAFRICA-NEWS-TV ET ECUATORIAL-GUINEA-TV …
+ Les archives vidéos et podcasts de Luc MICHEL
sur RADIO MOSCOU, SPUTNIK, IRIB, SAHAR TV, JAMAHIRIAN-TV, PCN-TV et EODE-TV …

* SUR PRESS TV, LA TÉLÉVISION D’ETAT IRANIENNE FRANCOPHONE,
suivez les analyses de Luc MICHEL, le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique dans :
le ZOOM AFRIQUE (le quodidien Afrique), REPORTAGE (l’émission d’analyses), le DEBAT (l’émission de débats), le JOURNAL (le quotidien international), LE MONDE EUROPE (l’hebdo Europe) et IRAN-INFO (le journal national) …

* SUR ‘AFRIQUE MEDIA’, LA TÉLÉVISION PANAFRICAINE
(Malabo – Douala – Ndjaména – Bruxelles),
suivez chaque jour les analyses de Luc MICHEL, le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique
Dans les débats :
La Débat Panafricain, Le Mérite Panafricain, Face à l’Actualité, Edition Spéciale, Géopolitique Internationale ;
Et les émissions quotidiennes :
Ligne Rouge (Matinale) et Appels sur le Continent (Prime Time) …

PAS DE COMMANTAIRES