# GABON-NEWS-TV/ GABON : COUP D’ÉTAT COLONIAL

0
300

Edité par Luc MICHEL
Et PANAFRICAN-NEWS-TV
Le portail de l’Afrique centrale
2023 08 30

Les évènements semblent montrer que le coup d’État au Gabon ne ressemble pas au coup de force qui a eu lieu au Mali, au Burkina et au Niger.

Les coups de force dans les pays du Sahel continuent d’affaiblir la France et les États-Unis en Afrique de l’Ouest, et le langage des médias propagandistes français le prouve, simplement en victimisant les ex-présidents déchus. Ce qui est différent concernant le Gabon. Les médias propagandistes se montrent plutôt compréhensifs et se rangent du côté de la population gabonaise. Ce qui est mauvais signe.

De plus, les médias comme RFI et France 24, dont la diffusion était interrompue au Gabon, sont maintenant rétablis, malgré que les populations en Afrique savent pertinemment que ces médias sont là pour maintenir la propagande du néocolonialisme français, européen et américain sur le continent africain. De plus, les médias français ont pris l’habitude de surnommer les militaires au pouvoir de « junte militaire ». Terme qui n’a toujours pas été employé concernant les militaires au Gabon. Ils utilisent plutôt le terme de « militaire putschiste ».

LES RÉACTIONS DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE SONT ÉGALEMENT INTÉRESSANTES À ANALYSER.

Le premier à avoir montré une indignation vis-à-vis de ce coup d’État, c’est la Chine, qui est le premier partenaire commercial du Gabon devant la France.

Il est important de rappeler tout de même que ces dernières années, les relations entre le Gabon et les multinationales françaises se sont dégradées. Prenons l’exemple de la SEEG qui est une filiale de la société française Veolia. Au mois de juin dernier, députés et sénateurs avaient choisi de suivre le gouvernement dont le souhait est de libéraliser le secteur de l’eau et de l’électricité gérés jusqu’à lors par la seule Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) filiale du groupe français Veolia. Deux projets de loi relatifs y ont été adoptés à l’Assemblée nationale et au Sénat à 24 heures d’intervalle. Et c’est un exemple parmi tant d’autres.

Rappelons également que le président français était au Gabon en mars dernier pour prendre part au sommet sur la protection des forêts tropicales. Pourtant, en regardant bien Emmanuel Macron et Ali Bongo côte à côte, on peut constater un certain « froid » entre les deux personnages.

Ce qu’on sait c’est que, pour l’instant, Paris scrute « avec la plus grande attention » l’évolution de la situation, a confié la Première ministre Elisabeth Borne. Paris a énergiquement condamné le putsch au Niger et continue d’exiger que Mohamed Bazoum soit rétabli dans ses fonctions, même s’il faut employer la force pour cela. La France ne réédite pas la même position pour le Gabon.

Aujourd’hui,c’est l’expansion des liens commerciaux entre le Gabon et la Chine.

LA CHINE A, ELLE, APPELÉ « LES PARTIES CONCERNÉES » AU GABON À « GARANTIR LA SÉCURITÉ » DU PRÉSIDENT ALI BONGO.

Un des porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, a également annoncé devant la presse que « la Chine suit de près l’évolution de la situation au Gabon et appelle les parties concernées à agir dans l’intérêt du peuple gabonais (…), au retour immédiat à l’ordre normal ».

En Russie, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a également affirmé suivre « de près » la situation au Gabon avec une « profonde préoccupation ».

Dans les rues du Gabon, toujours pas de manifestation des Gabonais demandant le départ des troupes étrangères du pays, ni de drapeaux français brûler dans les rues du Gabon. Ce qui a pour le moment tendance à soulager l’Élysée.

Le désormais ex-président Ali Bongo a payé le prix de l’affront fait à la France. C putsch est un coup d’État contre-révolutionnaire.

POURQUOI NOUS AVONS SOUTENU ALI BONGO CONTRE L’OPPOSITION COMPRADORE ?
2023 08 26

En 2014-2016, le Gabon avait été la première des révolutions de couleur du soit disant « printemps africain ». Aujourd’hui, certains à Paris et à Washington rêvent d’un 2e round pour la Présidentielle 2023 et le planifie … Paris, écarté du complot en 2014, veut rester avec son agenda propre dans la course.

LIRE AUSSI :

* ENQUETES SUR LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE: UN 2E ROUND CONTRE ALI BONGO AU GABON ?
http://www.lucmichel.net/2023/03/06/luc-michel-enquetes-sur-la-destabilisation-de-lafrique-un-2e-round-contre-ali-bongo-au-gabon/

* GEOPOLITIQUE: APRES L’AXE-GABON-CHINE, LE GABON ENTAME UN PARTENARIAT STRATÉGIQUE AVEC L’IRAN ET LE SUD-PROFOND
http://www.lucmichel.net/2023/06/08/gabon-news-tv-geopolitique-apres-laxe-gabon-chine-le-gabon-entame-un-partenariat-strategique-avec-liran-et-le-sud-profond/

* GABON-NEWS-TV
est édité par Luc MICHEL
Et PANAFRICAN-NEWS-TV, Le portail de l’Afrique centrale
* Rejoignez le Groupe WHATSAPP GABON-NEWS
sur https://chat.whatsapp.com/Lxq0U662z4n00X20mlhxjG
* Rejoignez le Groupe TELEGRAM GABON-NEWS
sur https://t.me/GABONNEWS

PAS DE COMMANTAIRES