# WEBTV-TCHAD / DES OBSERVATEURS DE LA FRANCOPHONIE ET DU PARLEMENT DE LA CEMAC RECUS PAR IDRISS DEBY ITNO

0
803

WEBTV-TCHAD / 12.04.2016 /
https://www.facebook.com/webtv.tchad

Déployés dans le cadre de l’élection présidentielle du 10 avril, ces observateurs semblent rassurés de la volonté du président de la République à parfaire le processus démocratique

Les observateurs internationaux déployés dans le cadre de l’élection présidentielle du 10 avril 2016 continuent d’être reçus par le Chef de l’Etat. Ce mardi, les observateurs de la Francophonie et ceux du Parlement de la Cemac ont échangé avec le Président de la République Idriss Deby Itno.

Actrice majeure dans l’accord politique du 13 août 2007, entre l’opposition démocratique et la majorité présidentielle, l’organisation internationale de la francophonie (OIF) a toujours accompagné le Tchad dans son processus démocratique. Ce fût le cas ce 10 avril 2016, où l’institution a déployé ses observateurs à l’effet de scruter à la loupe, le déroulement du scrutin présidentiel du 10 avril. Après avoir accompli, sa mission sur le terrain, la délégation de la francophonie conduite par l’ancien Premier ministre togolais Ahoomy Zuni est venue échanger avec le Chef de l’Etat Idriss Deby Itno pendant une trentaine de minutes « globalement le cadre a été bien tenu et les élections se sont déroulées dans le calme et dans la sérénité. C’est important pour nous ! » a indiqué le chef de mission d’observateurs de l’OIF.

Même cadre, même décor, pendant que la délégation de la francophonie quittait le palais présidentiel, celle de la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC), conduite par le vice-président du Parlement de la Cemac, Hilarion Etong faisait le sens inverse. Le déroulement de l’élection présidentielle dans le calme et la transparence a constitué également, l’essentiel des discussions « Nous sommes heureux d’observer que la consolidation de l’Etat de droit est encours en Afrique centrale. La capacité des pays à organiser des élections crédibles, justes, transparentes et équitables, sur le terrain nous avons pu le constater. D’abord un environnement globalement pacifique et un mariage territorial qui rend possible l’expression des suffrages parce qu’il y’a eu beaucoup de bureaux de vote, deux mille rien que pour la ville de Ndjamena et la disponibilité du matériel électoral » a souligné le chef de la mission d’observateurs du parlement de la Cemac à sa sortie de l’audience.

Tous les observateurs s’accordent sur le bon déroulement du scrutin présidentiel sur l’ensemble du territoire national. L’on attend plus que la révélation des urnes. C’est très rassuré de la volonté du Président de la République Idriss Deby Itno à parfaire, le processus démocratique au Tchad que les observateurs ont quitté le palais présidentiel.

PAS DE COMMANTAIRES